• Bartiméus

    Que les fans se rassurent : Bartiméus, célèbre djinn de la trilogie de Jonathan Stroud, nous revient. Le voilà 3000 ans plus tôt à Jérusalem, au temps du roi Salomon.

  • Capitaine Massacrabord

    À l’occasion du centenaire de la naissance de Mervyn Peake, prolifique auteur et illustrateur anglais décédé en 1968, les éditions La Joie de Lire lui rendent hommage en éditant en français son premier livre (1939), un album pour enfants intitulé Capitaine Massacrabord (Captain Slaughterboard Drops Anchor).

  • Cinéma !

    Documentaire, film d’animation, drame, science-fiction, fantastique, historique ou encore comédie, tous ces genres cinématographiques vous passionnent ? Alors réalisez-les vous-même ! Devenez réalisateur de cinéma grâce à ce nouveau coffret.

  • Comment (bien) gérer sa love story

    Enfin nous retrouvons Maxime, notre adolescent préféré, qui doit cette fois gérer une copine étudiante, une popularité grandissante au lycée et l’envie de devenir guitariste.

  • Devil’s Kiss

    Les Templiers combattaient les êtres hérétiques, vampires et goules, démons et autres créatures maléfiques. Encore aujourd’hui, neuf membres de l’Ordre continuent de se battre.

  • Divergent

    Depuis le succès de Hunger Games, la dystopie a le vent en poupe. Mais si Divergent fait incontestablement partie de cette nouvelle vague de romans pour la jeunesse, il parvient à imposer un univers futuriste original, glaçant de rigueur et de brutalité, porté par une héroïne forte et attachante. Une réussite.

  • Georges et le big bang

    Plongeons au cœur de l’univers pour retrouver nos sympathiques héros, Georges et Annie, dans de nouvelles aventures palpitantes. Interrogeons-nous sur l’origine des choses avec ce livre d’un genre particulier, mélange subtil de documents et de fiction où la connaissance rejoint l’imaginaire.

  • L’Amour, mode d’emploi

    À l’âge des premiers émois, les idées reçues sur l’amour sont légion, garçons et filles peuvent se trouver déstabilisés. Et si sentiments et sexualité n’étaient pas antinomiques ?

  • L’Herbier des fées

    1914. Le botaniste Aleksandr Bogdanovitch est envoyé en forêt de Brocéliande par Raspoutine afin d’élaborer un élixir d’immortalité. Il laisse sa femme et sa fille Nina en Russie, et se lance à corps perdu dans des recherches qui doivent rester secrètes.

  • Le Crayon qui voulait voir la mer

    Qui n’a jamais rêvé d’avoir un stylo magique qui répondrait à la moindre de ses exigences ? Il suffirait d’écrire un mot, et hop !, la chose se produirait. Ce serait fabuleux, non ?… encore que… pas sûr. Il suffit d’en parler à Lulu, la petite dernière d’Éric Simard.