• La Révolution des plantes

    Après avoir triomphé avec L’Intelligence des plantes (Albin Michel), traduit dans vingt-etune langues, ce botaniste père de la « neurobiologie végétale » publie La Révolution des plantes dans lequel il affirme que les plantes sont l’avenir de l’homme.

  • La Villa Kérylos

    Située sur la côte escarpée de la Côte d’Azur, à la pointe de la baie des fourmis à Beaulieu-sur-mer, la villa Kérylos est un exemple remarquable d’hommage architectural à la Grèce antique mais également d’audace artistique. Commandée par l’oublié Théodore Reinach, véritable « homme des Lumières » de la Troisième République, et conceptualisée en parfaite osmose avec le commanditaire par l’architecte féru d’archéologie, Emmanuel Pontremoli, ce lieu d’habitation fut construit entre 1902 et 1908, dans cette commune balnéaire alors à la mode.

  • Le Cœur du bonheur

    Les maladies cardio-vasculaires représentent un nombre important de décès ou complications médicales. À travers cet ouvrage, le docteur Jean-Pierre Houppe, cardiologue, dresse un constat sur l’impact de notre état d’esprit sur notre cœur. Basé sur de nombreuses études scientifiques, il nous démontre que les joies simples, les moments de bonheur réduisent considérablement les risques d’infarctus.

  • Lettre à un Inuit de 2022

    2022 c’est déjà demain ! C’est dire l’intempestive actualité de la lettre que Jean Malaurie, fondateur de la prestigieuse collection « Terre humaine » des éditions Plon, adresse à un Inuit et à travers lui, à tous, habitants de la terre, planète dont les équilibres écologiques sont gravement menacés.

  • Un reporter au cœur de la Libération

    Rare correspondant francophone autorisé à débarquer avec les troupes alliées sur les plages de Normandie et témoin privilégié de l’un des plus grands événements de l’Histoire de l’humanité, Marcel Ouimet, Canadien français, adressa de nombreuses lettres à ses proches d’avril 1944 à juillet 1945.

  • Une boîte de nuit à Calcutta

    L’un est haïtien, l’autre français. Et parce qu’ils ne pouvaient pas s’entendre dans une boîte de nuit bondée de l’étourdissante Calcutta, les auteurs Makenzy Orcel et Nicolas Didier, deux voyageurs transis et épris de poésie, se sont écrits, pour étreindre les soubresauts du monde et les agitations de leur âme.

  • Barracoon

    Témoignage de tout premier plan en même temps que travail d’enquête anthropologique, Barracoon présente les souvenirs de Cudjo Lewis, dernier survivant de la traite négrière aux États-Unis. Collectés par la romancière et anthropologue Zora Neale Hurston en 1927, ces souvenirs poignants d’un vieil homme arraché à sa terre puis réduit en esclavage possèdent une force d’évocation et une sincérité rares.

  • D-Day

    Tout n’a-t-il pas déjà été dit, écrit ou filmé sur le D-Day ? N’approchons-nous pas, en cette veille du 75e anniversaire de l’opération Overlord, de la saturation fatale ? Et pourtant, le dernier livre de Giles Milton vient opportunément battre en brèche cette opinion paresseuse, en offrant 500 pages fortes aux soldats et aux civils du Débarquement.

  • Geneviève de Gaulle

    À l’ombre du grand Charles, Geneviève de Gaulle-Anthonioz, du haut de son 1,50 m, fut une grande dame, comme l’écrit Bernadette Pécassou. Trempant sa plume dans le fleuve de vie de la nièce du Général, elle nous fait un récit de résistance, d’engagement et de lutte.

  • L’Art de la fausse générosité

    Après avoir équipé la planète entière avec son célébrissime système d’exploitation et ses divers logiciels, le génial Bill Gates et sa femme ont décidé, par amour de l’Autre et en pur désintérêt, de consacrer l’essentiel de leur immense fortune à sauver le monde de la faim, la pauvreté et la maladie, devenant ainsi les plus riches mécènes de l’Histoire.