• Les Oubliés de Londres

    C’est dans ces quartiers pourris de Londres que vivent Molly et Hella. Lors d’une fête pour la sortie du livre d’Hella, les deux femmes vont devoir s’occuper du cadavre d’un homme. Qui est-il ? Que voulait-il à Hella ? C’est un conte à rebours, car Eva Dolan, par une machiavélique construction constituée de flash-back, va nous dévoiler tous les tenants et aboutissants de la vie de ces deux femmes.

  • Macbeth

    Shakespeare à la sauce norvégienne : le nouveau roman de Jo Nesbø puise ses sources dans l’œuvre du géant du théâtre élisabéthain. Le romancier dépoussière la tragédie, modernise l’histoire. Le résultat est impressionnant. Dans une ville industrielle en perdition, le roi est devenu préfet de police, le général des armées commandant de la Garde, Hécate a fait fortune dans la drogue et Lady dirige un casino de sa main de fer.

  • Malamorte

    Victime des rivalités entre les différents services de l’île et du continent, le héros de Malamorte s’est retrouvé seul occupant d’un placard joliment appelé Bureau des Homicides Simples. Ceux dont les victimes n’intéressent personne, surtout pas ses chefs obnubilés par les nationalistes et le terrorisme, seules préoccupations de ceux d’en haut.

  • Mamie Luger

    Dans Mamie Luger, on retrouve Berthe, exactement là où on l’avait quittée dans Cabossé (Folio policier), sur le pas de sa porte, en train de tirer sur son voisin puis sur les gendarmes, pour couvrir la fuite de ses protégés. Il faut dire qu’à 102 ans, Berthe n’a plus grand-chose à perdre.

  • Nid de guêpes

    Côté face, Anna mène une vie parfaite : directrice d’école compétente, épouse comblée et mère de deux adorables enfants. Côté pile, ce n’est pas exactement la même chose : un passé trouble assaisonné d’arnaques et de chantages, de mauvais choix et un paquet de remords ! Tout ça, c’est la faute de Scott, le petit ami tant aimé à l’influence délétère.

  • Noyade

    Un roman noir anxiogène où le passé ressurgit avec une violence inouïe et entraîne tout le monde dans son cyclone, même les innocents ! À lire pour ne pas dormir la nuit !

  • Nuuk

    Au Groenland moins qu’ailleurs, on ne prend la peine de signaler la disparition d’un proche aux autorités. L’éventualité d’un meurtre ou d’un enlèvement est bien la dernière des idées qui vient en tête.

  • Octobre

    Le scénariste danois connu pour sa série The Killing publie un roman policier particulièrement addictif ! Les chapitres courts se succèdent pour une lecture frénétique à la poursuite du meurtrier qui laisse un petit bonhomme de marrons derrière ses meurtres.

  • Pepe Carvalho

    Dix-sept ans après la mort de l’écrivain Manuel Vázquez Montalbán, son personnage emblématique, le détective privé catalan Pepe Carvalho, revient sous la plume de Carlos Zanón. Quel meilleur choix, pour un détective marxiste et désabusé, que cet écrivain au regard pessimiste, habitant comme lui la cité catalane et rompu aux personnages d’antihéros ? Il a dépeint Barcelone, dans des romans noirs dont on doit la découverte aux éditions Asphalte, comme une ville complexe où mondialisation et tourisme florissants se paient par un climat d’inégalités et de violence.

  • Persona

    Maxime Girardeau signe avec Persona son premier roman : un thriller noir et haletant laissant peu de répit à son lecteur ! Pour Franck Somerset, commissaire à la Crim’, personnage crédible, bien campé et attachant, l’affaire qui voit le jour est sans précédent.