• Le Soleil sur ma tête

    Geovani Martins est né et a grandi dans les favelas brésiliennes de Rio où il a découvert la lecture. Voilà pourquoi les treize nouvelles de son recueil respirent autant l’authenticité. Tantôt écrites à la première personne du singulier, tantôt à la troisième, ses histoires mettent en scène, la plupart du temps, des adolescents ou des jeunes hommes mis en face d’événements entraînant la perte de leur innocence.

  • Les Cent Puits de Salaga

    Dans le Ghana du XIXe siècle, les destins de deux jeunes filles aux prénoms de reines guerrières se trouvent liés par le hasard. Aminah, 15 ans, est la fille d’un vendeur ambulant. Quand celui-ci disparaît, elle guette chaque jour les caravanes de marchands ; mais ce sont bientôt des cavaliers qui assaillent le village et font d’Aminah une captive, vendue comme esclave au marché.

  • Les Listes d’Elisabeth

    Un jour, Lulah Ellender découvre un carnet noir ayant appartenu à sa grand-mère. À l’intérieur, de nombreuses listes sont consignées : des courses, des tâches à accomplir, des sentiments... Grâce à celles-ci, la narratrice retrace l’histoire d’Elisabeth, cette fille d’ambassadeur qui a grandi en parcourant le monde au gré des affectations de son père.

  • Les Patriotes

    Récit magistral, tant par sa construction que par le fond, Les Patriotes nous plonge dans le destin d’une famille juive américaine des années 1930 à fin 2000, de Brooklyn à l’Oural. Tout commence avec la jeune Florence qui quitte les États-Unis pour l’URSS avec des idéaux plein la tête.

  • Les Petites Robes noires

    Un bijou vintage écrit dans les années 1990 ! Derrière le froufrou des étoffes et les babillages feutrés, les vendeuses en petite robe noire du Goode’s, à Sydney, prennent leur vie en main. Les temps changent !

  • Lucky Man

    Avec ce recueil de neuf nouvelles puissantes, Jamel Brinkley s’affirme comme un écrivain qui aime observer et analyser la société américaine à travers le prisme de la question raciale. On se rend bien compte aujourd’hui, avec les multiples déclarations de Trump, que les auteurs doivent s’impliquer.

  • Manhattan Beach

    New York, 1934 : Anna Kerrigan, 11 ans et fille d’immigrés irlandais, accompagne son père Eddie chez Dexter Styles, à la personnalité insaisissable. Le lien qui unit les deux hommes lui échappe et cette visite n’aura pas de suite. Une dizaine d’années plus tard, le père d’Anna a disparu sans laisser de traces et la Seconde Guerre mondiale a débuté.

  • Mémoires d’Amérique

    John Edgar Wideman, auteur majeur des lettres américaines, lauréat de nombreux prix, notamment du Femina étranger en France, livre ici vingt et une nouvelles tour à tour personnelles, historiques ou politiques qui racontent le monde, passé et présent.

  • Millénium 5

    Lisbeth Salander et Mikael Blomkvist sont de retour dans un volet haletant de Millenium. L’occasion pour David Lagercrantz de rendre à nouveau un bel hommage à Stieg Larsson. Nous avions quitté Lisbeth en difficulté avec la justice et c’est en prison que ce cinquième opus de Millenium démarre.

  • Notes à usage personnel

    Avec ce premier livre publié en Irlande en 2018, Emilie Pine entre dans la cour des grands. Un récit puissant, fragmentaire et qui pourtant évite tous les écueils de l’autofiction pour livrer sa vie de femme dans un texte à la fois très personnel et universel.