• Zahhâk, le roi serpent

    À la mort de leur père, Andreï et Zarina devront partir pour les montagnes du Pamir d’où il était originaire, s’acclimater à des coutumes qui leur sont étrangères dans une famille dont ils ignoraient tout. Oleg, journaliste russe, rejoint un convoi humanitaire pour la même région, sous la coupe d’un ancien cadre du parti soviétique, tyrannique et inquiétant, leader intronisé par les enjeux du moment.

  • Abigaël

    Abigaël est un texte précieux, grave et généreux sur l’entrée de Gina dans le monde des adultes, un passage qui se fait dans la solitude et dans le chaos d’un monde ravagé par la guerre. Pour la protéger du danger, son père décide de l’envoyer dans une pension proche de la frontière.

  • Berta Isla

    Sur fond de guerre froide et de luttes secrètes, Javier Marías tisse le récit d’une vie d’attente, celle de Berta Isla, une jeune Madrilène mariée à l’homme qui était son promis depuis toujours. Mais sait-on vraiment ce qui se cache derrière les paupières de celui qui dort à côté de vous ?

  • Cette maison est la tienne

    Voici un grand roman américain dont le point de vue est particulièrement original : celui d’une famille indienne chiite. Les parents, Rafiq et Layla, sont arrivés aux États-Unis tout juste mariés. Ils ont trois enfants : deux filles, Hadia et Huda, et un garçon, Amar.

  • Dans la fureur du monde

    Catt, critique d’art, gagne sa vie en louant des appartements retapés. Paul est un ancien alcoolique sans le sou, en liberté conditionnelle, qui fait tout pour se tenir loin des tentations et ne pas retourner en prison. Quand Catt se réfugie dans un nouveau projet immobilier pour fuir un dangereux amant, elle finit par employer Paul et s’attache à cet homme qui donne le meilleur de lui-même.

  • De l’autre côté, la vie volée

    Martina et Katia sont deux sœurs, deux enfants de la guerre, dont les parents ont fui la dictature franquiste. Ils ont laissé derrière eux des souvenirs dont ils ne veulent rien dire et c’est dans les non-dits qu’elles vont grandir à l’ombre du mur de Berlin… et du côté le plus dur, à l’Est.

  • Estuaire

    Sans aucun doute, Lídia Jorge sait sonder les méandres du cœur humain avec une sincérité poignante et une poésie singulière. Edmundo a 27 ans, il vient de rentrer estropié d’une mission humanitaire avec l’ambition d’écrire un roman homérique dans la maison familiale.

  • Flammes

    Charlotte McAllister, comme toutes les femmes de sa famille, reviendra après sa mort, drapée de nature, avant de prendre feu et de disparaître à nouveau dans la cendre. Son frère Levi en est persuadé, raison pour laquelle il s’est mis en tête de lui faire construire un cercueil.

  • Jambes cassées, cœurs brisés

    Lisbeth est une jeune institutrice qui mène une vie plutôt tranquille dans un petit village près de Göteborg. Mais, à quelques semaines des fêtes de fin d’année, l’esprit de Noël semble avoir décidé de lui jouer de bien vilains tours. Elle doit gérer l’arrivée d’un nouvel enseignant qui va récupérer certains de ses cours, des travaux imprévus consécutifs à une fuite dans sa cuisine, une nouvelle coupe de cheveux catastrophique, la visite inopinée de son ex-petit ami et une grande sœur en pleine crise conjugale.

  • L’Ange de l’histoire

    L’ange de cette histoire est poète et s’appelle Jacob. Il se trouve dans la salle d’attente d’un hôpital psychiatrique. En effet, Jacob croit entendre des voix. Ces voix sont celles de Satan et de la Mort qui se livrent à des entretiens à propos de son âme.