• Ailleurs

    Au seuil de la mort, lourd d’un terrible trop-plein de non-dits, le notaire Ippolito dalla Libera, prisonnier d’une existence trop rangée, dévoile à son fils un grand secret. C’est alors les prémices d’un tourbillon fou qui emportera Iacopo dans un quartier populaire de Ferrare, un monde de voleurs et de putains, où chacun est libre de choisir son prénom.

  • Au jardin des fugitifs

    Comme les corps du Jardin des fugitifs à Pompéi, Vita et Royce semblent avoir figé leur histoire dans la cendre du passé. Telles des statues qu’un pacte a réduites au silence, ils reprennent soudain vie dans une correspondance de plus en plus intime.

  • Call me by your name

    Cet été, les parents d’Elio, 17 ans, accueillent Oliver, jeune professeur de philosophie américain, dans leur maison de vacances sur la côte italienne. Dès lors, les deux garçons se frôlent, se rejettent, s’évitent, partagent parfois la baignade, les allées et venues à bicyclette jusqu’au village, les discussions sur la littérature ou la transcription de la musique.

  • China Dream

    Ma Jian, auteur et artiste touche-à-tout censuré en Chine pour sa plume un peu trop acérée à l’égard du système contemporain, signe, en cette rentrée littéraire, un roman toujours aussi incisif.

  • D’os et de lumière

    D’une seule longue respiration, un homme prend conscience de sa pulsation intime au diapason de celle du monde. McCormack capte avec une acuité bouleversante ce que nous ressentons confusément. Attention, un immense auteur nous arrive du Comté de Mayo, Irlande !

  • Dans les angles morts

    Le personnage principal de cette histoire est sans aucun doute la maison, ancienne ferme laitière dont les propriétaires ont fait faillite, bâtie en rase campagne à la merci des vents, dans la banlieue lointaine de New York. Elle est désormais habitée par un couple de New-Yorkais, installés là avec leur petite fille de 3 ans.

  • De l’Angleterre et des Anglais

    Un homme oiseau qui érige des tours en équilibre sur des poutres pour finir homme d’affaires à Londres, un athlète coureur de filles, un jeune couple fraîchement marié qui se rend chez le notaire pour établir leur testament ou encore un garde-côte, les yeux sur le large, « assis au bord de l’Angleterre », mais ne connaissant « rien du tout sur elle ».

  • Jusqu’à ce que les pierres deviennent plus douces que l’eau

    Une construction vertigineuse, une langue âpre et poétique, une histoire violente dans un Portugal aux prises avec les fantômes de la guerre d’Angola. Le nouveau roman de Lobo Antunes est un poème d’amour et de mort.

  • L’Ombre d’un père

    Durant toute sa vie, Konstantin Boggosch a tenu à cacher, à effacer l’identité de son père. S’il ne l’a pas connu, et s’il n’a rien à voir avec lui, difficile pourtant de se débarrasser de Gerhard Müller, cet industriel nazi qui voulait construire un camp de travail aux portes de sa ville.

  • La Fille au sourire de perles

    Les éditions Les Escales sont réputées pour leurs livres romanesques à succès. Avec ce coup d’essai réussi, nous pourrons désormais compter sur elles comme découvreuses de nouvelles voix de la non-fiction.