• Casanova

    Le dessinateur italien Giacomo Nanni vient ajouter son nom à la jeune collection « Olivius » avec une remarquable adaptation d’un texte autobiographique d’un autre Giacomo fort célèbre et répondant au nom de Casanova. Une plongée saisissante dans le monde carcéral du xviiie siècle.

  • Comme un chef

    Pierre Hermé est le roi du chocolat, mais il n’est pas que ça ! Ici, c’est le cuisinier qui se dévoile pour nous initier à toutes les bases de la cuisine. Avec l’aide de dix-huit grands chefs de tous les continents, il nous convie à bien davantage qu’une simple escapade gourmande : il nous invite sur les pianos des cuisines étoilées et décortique, avec simplicité et dans un souci toujours pédagogique, le secret de quelques merveilles culinaires qui vous distingueront peut-être lors du prochain repas que vous concocterez à vos amis.

  • Costumes de scène

    Lorsque brocarts, broderies et paillettes rencontrent les mots ou la musique des grandes œuvres du répertoire, naissent les costumes de scène. Car rois et valets de théâtre, cygnes de ballet ou hippocampes d’opéra ne seraient pas tout à fait eux-mêmes sans ces atours qui contribuent à les faire exister aux yeux des spectateurs.

  • Datavision

    Vous connaissez les cartes, les « camemberts » ou les organigrammes qui permettent de synthétiser des informations et de les communiquer de manière simple. Eh bien, vous avez compris le concept de Datavision. Il s’agit en effet de construire des outils visuels efficaces et néanmoins esthétiques pour mieux appréhender le flot d’informations auquel nous sommes soumis : le design au service de la connaissance.

  • De port en port

    Embarquer dans ce livre permet de retrouver le sens du temps et des distances tout en explorant l’activité des ports entre 1870 et 1950. Les clichés reproduits de façon chronologique témoignent des progrès spectaculaires intervenus dans le secteur portuaire et de l’inventivité incessante des photographes.

  • Dessins abrégés de Keisai

    On ne présente plus les estampes de Hokusai ou d’Hiroshige. Mais qui connaît Keisai ? Connu comme illustrateur de romans sous le nom de Kitao Masayoshi, il reçut rapidement la charge honorifique de peintre officiel. Toutefois, c’est sous son nom de Keisai, qui signifie « Atelier des orchidées », qu’il devint un « inventeur de génie des temps modernes ».

  • Diane Arbus

    Depuis le 18 octobre et jusqu’au 5 février 2012, le musée du Jeu de Paume présente la première rétrospective de l’œuvre de Diane Arbus en France. Une exposition pensée comme une expérience intime
    entre modèle, photographe et spectateur.

  • Hokusai Manga

    Hokusai est un peintre japonais qui vécut entre 1760 et 1849. Si son œuvre majeure reste le fameux Trente-six vues du Mont Fuji, il a aussi dessiné des mangas que les éditions de La Martinière portent à la connaissance des amateurs par le biais de ce très beau Hokusai Manga, livre tout en blanc cassé, rouge et gris, édité sur du papier « manga » de haute qualité et présentant de superbes reproductions.

  • Jack London

    « S’il est réellement possible de lire sur un visage humain non pas l’histoire d’un seul homme mais celle de l’humanité, c’est raconté ici ». C’est donc en pleine conscience que Jack London cherche à capter l’universel. Il a pris 12 000 clichés entre 1900 et 1916.

  • Jacques Gruber et l’Art nouveau

    Le musée de l’École de Nancy organise, jusqu’au 22 janvier 2012, une exposition hommage à Jacques Gruber (1870-1933). Même s’il est moins connu que Majorelle, ce maître verrier emblématique de l’Art Nouveau est notamment célèbre pour ses vitraux.