• The Bitter years/Les années amères

    Les mains tordues et ridées d’une femme de fermier de l’Iowa, la cabane miséreuse d’un métayer en Alabama, le petit visage crasseux d’une fillette du Tennessee, la route vers un avenir pas forcément meilleur… Chacune des 208 photos de l’exposition « Les Années amères » raconte une histoire, celle de ces Américains pauvres, fermiers devenus ouvriers agricoles et condamnés à l’errance pour trouver du travail dans l’Amérique de la Grande Dépression.

  • Tony Soulié

    Plonger dans l’univers de Tony Soulié, c’est partir à travers le monde à la découverte de certains extrêmes, déserts américains ou villes tentaculaires, sans cesse réinventés par le pinceau de l’artiste. Ce peintre-photographe-voyageur à l’univers singulier, utilise la photographie monochrome comme premier médium, recouvrant ses grands tirages de peinture et de laque tour à tour opaques ou transparents, nous révélant ainsi son interprétation du monde.

  • Un café à la campagne

    Savez-vous que l’inventeur du café, le lieu « La Maison à boire le caffè », est italien et qu’il a ouvert son établissement à Paris en 1686 ? Et qu’à peine quarante ans plus tard, on comptait 380 cafés dans notre belle capitale ? Véritable institution, le café s’est répandu partout en France, s’installant dans les coins les plus reculés comme dans les grandes villes.

  • Vers l’Orient

    À l’automne 1955, lorsqu’il part pour trois ans de voyage en Orient dans une vieille Land Rover, Marc Riboud a 30 ans et seulement deux ans de pratique photographique derrière lui. Il comprend qu’il lui faut aller chercher la liberté sur les routes pour apprendre à voir.

  • Artemisia

    On connaît très mal en France Artemisia Gentileschi. Alexandra Lapierre avait pourtant fait connaître sa vie dans Artemisia (Robert Laffont), mais on voyait peu ses œuvres. Lacune en cours de réparation grâce à une très belle exposition présentée en ce moment même au Musée Maillol, accompagnée d’un tout aussi beau catalogue.

  • Robert Rauschenberg

    Robert Rauschenberg, célèbre photographe, est le premier Américain à remporter, en 1964, le premier prix de la Biennale de Venise. Dès lors, il inscrit véritablement les États-Unis dans le monde de l’art contemporain. Photographies 1949-1962 a pour ambition d’exposer au lecteur les diverses pratiques du photographe et de saisir toute l’ampleur d’une carrière.

  • Assise

    Assise est indissociable de saint François, fondateur de l’ordre des franciscains, mort en 1226 et canonisé deux ans plus tard. La première pierre d’une église destinée à recevoir sa dépouille est posée par le pape Grégoire IX lui-même en 1228.

  • Bestiaires du Moyen Âge

    Michel Pastoureau est un médiéviste que l’on connaît pour son travail sur l’héraldique et sur les couleurs (son livre Les Couleurs de nos souvenirs a obtenu le prix Médicis essai en 2010). C’est avant tout un historien qui a fait des bestiaires et de la symbolique animale ses principaux sujets d’investigation.

  • Boris Vian

    Il y a bien sûr sa trompette, son goût pour le jazz et ses soirées germanopratines, mais si le catalogue coédité par les éditions Gallimard et la Bibliothèque nationale de France (exposition Boris Vian, jusqu’au 15 janvier 2012 à la BnF) va plus loin, c’est qu’il rend compte d’un destin hors du commun.

  • Casanova

    Le dessinateur italien Giacomo Nanni vient ajouter son nom à la jeune collection « Olivius » avec une remarquable adaptation d’un texte autobiographique d’un autre Giacomo fort célèbre et répondant au nom de Casanova. Une plongée saisissante dans le monde carcéral du xviiie siècle.