• D'un cheval l'autre

    Dans la mémoire de tout cavalier, un cheval passe au galop ! Mais quand Bartabas dit adieu à ses chevaux, il n’y en a pas qu’un et il écrit une vraie déclaration d’amour à ses quelque 150 compagnons de spectacles et de cavalcades car, pour lui, « dresser un cheval est d’abord une histoire d’amour ».

  • Des orties et des hommes

    Paola Pigani met en lumière la beauté de l’ordinaire, celle d’une petite fille dans la campagne charentaise des années 1970. Elle redonne ses lettres de noblesse à ce monde paysan en perdition, à « son pays perdu de l’enfance ». Un récit intime porté par une écriture poétique, délicate et sensible.

  • Et la vie reprit son cours

    Après son escapade américaine, Ruth, la fille de Wilhelm et Almah, revient en République dominicaine, déterminée à y élever sa fille. Opiniâtre, elle se bat pour maintenir à flots le journal fondé par son père alors qu’Almah développe sa fondation humanitaire.

  • Française

    Elles sont belles, elles parlent fort, elles castagnent et distribuent des gifles ; elles sont acides et cyniques, tourmentées, aimantes, assoiffées, révoltées. Les héroïnes d’Alexandre Jardin sont de celles qu’on n’entend pas. Dont la voix, trop perçante, dérange et agace, et qui pourtant nous ressemblent.

  • Frangines

    Louise, Mathilde et Violette : les trois frangines. Les sœurs Carpentier. La trentaine bien avancée, mariée, divorcée, célibataire. À chacune des grandes vacances, la fratrie se reforme dans la maison de la Garrigue. C’est la maison familiale des parents, Yves et Jeanne qui y vivent depuis leur retraite.

  • Istanbul à jamais

    Depuis 2013, Simon, documentariste et formateur français, vit à Istanbul avec Claire et leur fils Anatole. Entouré de ses amis, Ferhat, Kurde de Turquie, fondateur d’un journal proche du parti d’opposition, et Anouche, Française aux origines polonaise et arménienne, il évoque cette ville aux identités multiples.

  • Itinéraire d'un poète apache

    Marqué dès l’adolescence par la découverte de Rimbaud, Guillaume Staelens transpose, dans ce premier roman, la figure du poète français dans l’Amérique de la fin des années 1990 et de la première décennie du nouveau siècle. Nicholas Stanley, jeune métisse amérindien nourri à la contre-culture, se lance dans un voyage initiatique à travers le continent.

  • Juvenia

    Il n’est pas rare de voir une femme mûre quittée par son mari qui lui préfère une jouvencelle. Traumatisée, la délaissée s’offre alors sans vergogne au bistouri. Mais imaginez un instant un gouvernement suffisamment soucieux du bien-être de ces femmes pour user de son autorité sur leurs époux ? Non, impensable.

  • Kyoto Song

    C’est un projet étonnant qui conduit Colette Fellous à ce voyage à Kyoto et… à ce livre, illustré de photos en noir et blanc. « De ce point du monde, je pourrais mieux revoir, rectifier et approfondir tous ces moments furtifs qui m’avaient forgée et que je n’avais pas assez bien racontés.

  • L'Effet maternel

    Le fil qui liait l’auteure à sa propre mère s’est rompu et elle veut en comprendre les raisons. Femme de la génération de 1968, cette mère jeune, belle et intelligente est aussi inflexible quand il s’agit de son propre bonheur ; elle pose sa liberté de femme au-dessus de tout y compris de l’amour qu’elle porte à ses enfants.