• Cent millions d’années et un jour

    Que sommes-nous capables de faire pour poursuivre un rêve, une quête et, surtout, jusqu’où ? Dans ce roman vertigineux, l’auteur nous emporte sur le rebord d’un monde d’à-pics et d’effrois.

  • Ceux qui partent

    Que dit une photographie de ses modèles ? Que racontent les visages et les postures ? Les albums constitués par Andrew, comme autant de galeries de portraits qu’il réalise lors de ses visites à Ellis Island, portent la trace de ceux qui ont tout quitté pour s’établir à New York.

  • Civilizations

    Comme tous les vacanciers, vous rendez un véritable culte au soleil ? Et si nous étions un peu Incas sans le savoir ? À vous de le découvrir en lisant ce formidable roman. Amateurs d’Histoire, savourez.

  • Éden

    Dans son nouveau livre, Monica Sabolo poursuit son exploration de l’adolescence, l’ère des découvertes et des possibles où les filles deviennent des femmes. Un roman poétique et entêtant.

  • Einstein, le sexe et moi

    Einstein, le sexe et moi, c’est l’histoire d’Olivier Liron. Nous sommes en 2012 et l’auteur nous raconte son expérience dans Questions pour un champion, l’émission la plus importante de son parcours, un combat final. Ce jeu est le point de départ d’un voyage à travers sa vie, ses expériences, son syndrome d’Asperger et ses divagations sur des sujets qui le passionnent.

  • El Dorado

    Même si le titre évoque un endroit idyllique, il s’agira pour le lecteur d’avancer à l’aveugle, en compagnie d’une narratrice obsédée par ses souvenirs, qui se révélera de plus en plus effrayante.

  • Et l’ombre emporte ses voyageurs

    Une grosse goulée d’air et plongez dans 702 pages de pure littérature. Un adulte se souvient de l’enfant qu’il a été. Le romancier raconte ce qui se passe dans la tête, dans le corps d’un petit garçon né dans le Paris populaire des années 1960.

  • Histoire d’Adrian Silencio

    Il est des noms qui s’accommodent mal des destinées, rendus plus déchirants par la vocation de ceux qui les portent. Adrián Silencio est de ceux-là. Quoi de plus paradoxal en effet que de devenir musicien quand on s’appelle Silencio ? De se faire républicain dans une famille de gardes civils ? De fuir en 1936, laissant une épouse et des enfants en Espagne, et de fonder une seconde famille en France ? La narratrice, petite-fille française d’Adrián, a besoin de briser ce silence.

  • Ici seulement nous sommes uniques

    Le temps de l’été, une bande d’enfants se retrouvent dans la chaleur des îles grecques. Une parenthèse s’ouvre ainsi dans leurs vies trépidantes de petits citadins. Ils viennent de toute l’Europe et sont des fils et filles d’archéologues.

  • J’ai des idées pour détruire ton ego

    « J’ai des idées pour détruire ton ego » : Léonie a entendu cette phrase dans sa jeunesse et ne l’oubliera jamais. En attendant de refaire surface, elle travaille chez McDo et garde une enfant le soir. Pour le moment, elle suit ses pulsions les plus primaires.