• La Voix d’or de l’Afrique

    Quelque part au Mali, plus exactement dans le village de Djoliba, un enfant pas comme les autres est né. Il s’appelle Salif Keita. Il est le descendant d’une grande famille, celle du fondateur de l’Empire du Mali, Soundjata Keita. Il est noir, mais blanc de peau avec les yeux rouges.

  • Le Crafougna

    Savez-vous ce qu’est un Crafougna ? Eh bien, je vous souhaite de ne jamais en rencontrer un, car quand un Crafougna entre dans votre maison, toute la famille devient « toute grise, toute grincheuse, toute velue » ! Il contamine tout le monde ! Voilà maman qui se laisse aller, papa qui ronchonne dans le lit, la grande sœur qui s’enferme toute la journée, scotchée au téléphone… Et pour faire partir cet importun, bon courage ! Il se faufile partout, rentre par la fenêtre, par l’évier, et même par la télévision ! Une vraie plaie ! Mais quand on est un enfant, on n’a pas envie de se laisser avoir par le Crafougna, ce dévoreur de bonheur.

  • Les Chèvres aux yeux doux

    À Tombouctou, au Mali, vit le patriarche Al Haji Amadou, ses trois femmes Rama, Fama et Sama et leurs sept enfants. Ils vivent entourés d’animaux : un âne, des dromadaires, des vaches, des agneaux et cinq chèvres aux yeux doux qu’Al Haji adore.

  • Oh non, George !

    Promis ! George l’a dit : il sera sage tout seul à la maison ! Mais comment voulez-vous faire face à toutes ces tentations ! George est plein de bonne volonté, c’est sûr, mais manger un gâteau, jouer avec le chat ou faire des trous dans la terre, quel chien y renoncerait ? Partagé entre ses désirs et l’envie de faire plaisir à son maître, le pauvre est bien embêté.

  • Ze vais te manzer

    C’est l’histoire d’un loup qui a très très faim mais qui, malheureusement, n’est pas très très malin. Signe particulier : il zozote. Dans la forêt où il cherche désespérément sa nourriture, il rencontre un lapin blanc qui veut lui enlever le cheveu qu’il a sur la langue, puis un lapin roux qui lui donne des conseils pour chasser.

  • Abécédaire de la tête aux pieds

    Du A comme appendicite jusqu’au Z de zizi et zézette, en passant par le J de joues ou le S de squelette, le génialissime illustrateur Barroux passe en revue le corps humain par le biais de l’alphabet. Le C devient cœur, avec les veines et les artères, le R devient rides.

  • Bonne nuit les jumelles !

    Ce n’est pas parce qu’on est sœurs, jumelles qui plus est, que l’on doit tout faire pareil ! Ça suffit de devoir tout partager ! Quand on devient grande, on commence à avoir envie d’une couverture juste pour soi. Non mais ! D’abord, la couleur : une rose (parce que c’est quand même la plus belle couleur du monde) ou bien une jaune (la couleur la plus magnifique qui existe, on est bien d’accord), l’important c’est de marquer sa différence… Mais pas question d’oublier sa sœur pour autant ! Car c’est quand même bien rassurant, le soir venu, d’avoir quelqu’un à qui prendre la main, une main familière et chaleureuse qui nous dit qu’on ne sera jamais tout à fait seule dans le noir, même si, maintenant, on a son lit de grande, son lit à soi.

  • Je veux mon chapeau

    Ours a perdu son chapeau. Ne sachant plus où il l’a mis, il se met à questionner tous les animaux qu’il croise. Alors, à une question simple, les animaux donnent une réponse simple. Ceux qui ne l’ont pas vu, ce satané chapeau, répondent honnêtement.

  • La Leçon de pêche

    Imaginez : le ciel bleu, le soleil, la mer, un petit port tranquille, on sent presque la chaleur. Approchez d’un peu plus près et vous verrez un pêcheur qui fait paisiblement la sieste dans sa barque. Et puis un touriste arrive, habillé d’une belle chemise colorée, un appareil photo en bandoulière.

  • Super-Charlie

    Charlie est le benjamin d’une famille tout à fait ordinaire. Une nuit, de la poudre d’étoiles tombée du ciel transforme ce bébé en Super-Charlie, un bébé doué du langage d’un adulte et de bien d’autres aptitudes pour le moins extraordinaires.