• Arthur Cravan

    Boxeur, poète, dandy, séducteur invétéré, neveu d’Oscar Wilde… La vie d’Arthur Cravan, rebelle et provocateur, fut à elle seule une aventure à la mesure des deux mètres de sa silhouette de géant. Il a éclairé telle une comète le début du XXe siècle et l’immédiat après-guerre, de l’Europe à l’Amérique du Sud via les États Unis, jusqu’à sa mort, probablement lors d’un naufrage, contribuant par-là à sa légende.

  • Ballade pour un bébé robot

    Dans un futur lointain, les robots ont supplanté les hommes, leurs créateurs, grands absents de New Earth, cette planète faite de perfection technologique, d’ondes communicationnelles et régie par un vaste Système autocratique et omniscient qui interdit toute évocation de la mémoire des humains.

  • Chromatopsies

    Ce que disent, ce que veulent, ce qu’aiment nos corps, c’est ce que Quentin Zuttion nous donne à lire et à voir dans Chromatopsies. Vieux, jeunes, brisés, gras, délaissés, abusés, trop usés, indifférents, jouissant, ces corps qui sont les nôtres refusent – parfois – la loi du cœur.

  • Florida

    Jean Dytar s’intéresse, dans sa troisième bande dessinée, aux expéditions coloniales des Français en Floride, à travers les souvenirs du cartographe Jacques le Moyne de Morgues. Mêlant réalité historique et imaginaire, Florida offre une réflexion plurielle et édifiante sur notre manière de percevoir le monde.

  • La Casa Azul

    Parce qu’il a commencé par la peinture, c’est d’une manière toute naturelle que Tyto Alba en fait le sujet principal de ses bandes dessinées. Après s’être intéressé à l’amitié entre deux peintres dans La Vida ; la bohème de Picasso et Casagemas (Vertige Graphic), il revient à présent avec La Casa Azul, histoire centrée non pas sur Frida Kahlo et Diego Rivera, mais sur une de leurs proches amies : Chavela Vargas, grande figure de la chanson traditionnelle mexicaine décédée en 2012 à l’âge de 93 ans.

  • La Fille de l’Exposition universelle

    En 1855, Napoléon III accueille à Paris l’Exposition universelle, un événement majeur qui rassemble toutes les classes sociales de la ville. Dans une roulotte, sur le site de l’exposition, une mère profite des étranges visions de sa fille, Julie, pour tirer les cartes aux visiteurs.

  • La Partition de Flintham

    1850. La comtesse de Flintham meurt et laisse un héritage controversé à ses deux petites-filles : à l’une, Clara, la plus sensible, musicienne, idéaliste, le domaine ; à l’autre, Olivia, la plus forte, mondaine, pragmatique, une somme d’argent correspondant à la valeur du domaine.

  • Le Monde selon Zach

    Zach, responsable luminaire, se fige après un mauvais réveil et une mauvaise chute un soir de Noël qui lui laisseront un monde fait d’optimisme et de candeur bienveillante. De là, la recette est simple : pour avoir une vie épanouie, éclairez-là à l’aide de lumière colorée.

  • Le Oki d’Odzala

    En 2014, A. Dan a vécu deux mois en pleine jungle équatoriale du Congo-Brazzaville aux côtés de scientifiques. Il en est revenu avec un carnet de voyage et avec la volonté de témoigner des conditions de vie et de travail des primatologues, mais aussi des milices anti-braconnage.

  • Les Porteurs d’eau

    Lorsque Florian, cycliste amateur en terminale S, entend parler d’un deal de produits dopants, il se dit que c’est un bon moyen de se faire de l’argent facile pour financer ses études d’ingénieur et soulager son père au chômage. Embarquant un des ses potes dans l’histoire, Jérôme, fils d’un coureur cycliste professionnel mort à 37 ans d’une embolie pulmonaire, Florian prend la direction de Maubeuge avec une enveloppe de 80 000 euros.