• Le Jeu des rois

    Gigantesque fresque historique sur l’Angleterre durant la guerre de Cent ans, Waringham voit son troisième volume, Le Jeu des rois, aujourd’hui traduit. En pleine guerre des Deux-Roses, les maisons d’York et de Lancastre s’affrontent violemment pour la légitimité du trône.

  • Le Prince des marées

    Ce chef-d’œuvre, qui n’était plus disponible depuis trop longtemps, est enfin réédité avec une traduction révisée. Publié pour la première fois en 1986, Le Prince des marées raconte l’histoire des jumeaux Tom et Savannah Wingo. Leur enfance dans la Caroline du Sud, entre une mère « belle et parlant beau » et un père violent et alcoolique, a été marquée par un épisode tragique.

  • Le Voyageur

    Voici un document historique unique, écrit à chaud, qui nous arrive aujourd’hui à l’issue d’un parcours erratique. Boschwitz commence à rédiger cet étonnant témoignage romanesque à Berlin, en novembre 1938, au moment de la Nuit de Cristal.

  • Les Affamés et les rassasiés

    Après Il est de retour (10/18), narrant la réapparition d’Hitler de nos jours, Timur Vermes secoue une nouvelle fois les consciences et invite à la réflexion avec Les Affamés et les rassasiés. S’ancrant en 2020, le roman évoque une incroyable vague migratoire dans l’Europe aux frontières fermées.

  • Les Bonnes Âmes de Sarah Court

    Bienvenue à Sarah Court, lotissement déprimant, grisâtre, au Nord de l’Ontario, construit sur des déchets toxiques. Il abrite cinq maisons, cinq familles, et une multitude d’écureuils envahissants ! Véritable radioscopie d’une communauté, le début du livre s’apparente à un recueil de nouvelles, mais il n’en est rien ! Petit à petit les histoires se recoupent, pour former un roman à la construction magistrale ! Véritable génie, Craig Davidson arrive à jouer avec nos émotions, mettant en scène des situations extravagantes, parfois très drôles pour ensuite aller vers une noirceur absolue la page d’après.

  • Les Choses humaines

    PRIX GONCOURT DES LYCÉENS/PRIX INTERALLIÉ Claire, essayiste féministe à succès, est mariée à Jean, de vingt-sept ans son aîné, journaliste politique. Ensemble, ils ont un fils, Alexandre, qui suit de brillantes études aux États-Unis. Mais un jour, une plainte pour viol est déposée, enclenchant la machine judiciaire.

  • Les Grands Cerfs

    PRIX DÉCEMBRE Une maison perdue au fond d’une forêt, des affûts, des cerfs que l’on guette et que l’on désire, et une femme, un peu déboussolée face au monde. Palomina se découvre une passion pour les cerfs. Elle passe des heures, guidée par Léo, photographe animalier, à apprendre à les comprendre, les reconnaître.

  • Les Voix du soir

    Je ne connaissais pas Natalia Ginzburg avant d’ouvrir ce court roman qu’est Les Voix du soir. Cependant, dès les premiers paragraphes, j’ai compris que je venais de rencontrer une grande dame qui allait sûrement m’accompagner quelque temps. Écrit à la première personne, Les Voix du soir est une promenade dans un petit village des alentours de Turin, à travers les maisons des familles bourgeoises qui composent ce petit monde.

  • Mazel Tov !

    Jeune étudiante à Anvers dans les années 1990, Margot Vanderstraeten répond à une annonce pour travailler en soutien scolaire auprès des quatre enfants d’une famille juive orthodoxe. Elle doit s’adapter à des usages dont elle ne connaît rien au sein d’une famille exigeante.

  • Miss Islande

    PRIX MÉDICIS ÉTRANGER Une gourmandise islandaise, un bonbon acidulé et pétillant, fort et volcanique comme l’est Hekla, jeune femme dans l’Islande des années 1960 où chaque écrivain est un homme, où chaque écrivain est un poète. Bouillonnante, Hekla se jouera des conventions pour donner à sa vie l’éclat qu’elle souhaite.