• Databiographie

    Charly Delwart est un écrivain et scénariste belge qui se pose des questions partout et sur tout. Dans Databiographie, il décrit sa propre existence : celle d’un homme de 44 ans, marié et père de trois enfants. Comment ? Avec des graphiques simples et compréhensibles par tous.

  • De l’autre côté, la vie volée

    Martina et Katia sont deux sœurs, deux enfants de la guerre, dont les parents ont fui la dictature franquiste. Ils ont laissé derrière eux des souvenirs dont ils ne veulent rien dire et c’est dans les non-dits qu’elles vont grandir à l’ombre du mur de Berlin… et du côté le plus dur, à l’Est.

  • Dernière sommation

    Vicky est blessée par une grenade lors d’une manifestation des gilets jaunes : elle perd sa main. Étienne Dardel a filmé la scène. Depuis le début de la révolte, cet ancien journaliste recense consciencieusement sur Twitter les violences policières perpétrées lors des manifestations.

  • Désintégration

    On n’oublie jamais d’où l’on vient. C’est ce que nous dit Emmanuelle Richard sans mots retenus dans Désintégration, récit au souffle vertigineux. S’inscrivant dans les pas d’Annie Ernaux et de Didier Eribon, l’écrivain raconte dans une veine autofictionnelle l’itinéraire d’une jeune femme de la classe moyenne qui jongle entre ses études et des petits boulots précaires.

  • Deux kilos deux

    Il aura suffi d’une tempête de neige sans précédent pour transformer les Hautes-Fagnes belges en décor de western. Ici, un étranger se réfugie dans un dinner aux airs de motel américain. Il se nomme Sully. Il est là pour enquêter sur la probité du magnat de l’élevage local en tant que vétérinaire, car des dénonciations signalent de la maltraitance au sein de son cheptel.

  • Encre sympathique

    Avec son nouveau roman, Encre sympathique, Patrick Modiano nous entraîne au gré des rues parisiennes et d’un passé perdu, dans un voyage mémoriel où le souvenir berce le lecteur et l’entraîne dans une sorte d’enquête. Le temps se distend, l’univers se dilate pour s’évaporer en particules de plaisir.

  • Estuaire

    Sans aucun doute, Lídia Jorge sait sonder les méandres du cœur humain avec une sincérité poignante et une poésie singulière. Edmundo a 27 ans, il vient de rentrer estropié d’une mission humanitaire avec l’ambition d’écrire un roman homérique dans la maison familiale.

  • Flammes

    Charlotte McAllister, comme toutes les femmes de sa famille, reviendra après sa mort, drapée de nature, avant de prendre feu et de disparaître à nouveau dans la cendre. Son frère Levi en est persuadé, raison pour laquelle il s’est mis en tête de lui faire construire un cercueil.

  • Forêt-furieuse

    À la lisière de la forêt bourdonnent deux groupes de gamins turbulents. Ils s’affrontent, se battent, souvent pour rien et surtout pour se sentir vivants le temps d’une raclée. Ces orphelins malmenés, rétifs et rabotés, sauvageons abîmés par les années qui ne pèsent rien, seront bientôt réunis sous la coupe bienveillante de La-Petite-Elle-Veut-Tout-Faire-Toute-Seule (nom à rallonge pour une brindille qui ne plie pas et met tout le monde d’accord).

  • Frère d’âme

    L’enfer des tranchées nous a souvent été conté à travers des récits, des essais ou des romans. Durant cette guerre, plus de 120 000 tirailleurs sénégalais ont été appelés à combattre dans les rangs de l’armée française. David Diop, dans un roman remarquable, nous raconte l’histoire de deux d’entre eux.