Triptyque

Il n’est pas étonnant que l’auteur des Bienveillantes, roman consacré à l’extermination des juifs d’Europe raconté du point de vue d’un nazi, s’intéresse à l’œuvre de Francis Bacon, peintre d’une condition humaine à jamais déterminée par le souvenir de la Shoah.

Par CATHERINE FLORIAN, Librairie Violette and co, Paris

Connexion requise