Proust contre Cocteau

Après une remarquable biographie consacrée à Jean Cocteau (Gallimard), Claude Arnaud revient sur un instant de la vie de ce dernier et sa relation avec un autre monstre sacré de la littérature, Marcel Proust.

Par ISABELLE COURIOL, Librairie de Paris, Saint-Étienne

La célébration du centenaire de la parution de Du côté de chez Swann s’accompagne de la sortie de nombreux ouvrages. Dans Proust contre Cocteau, l’auteur s’intéresse à la relation qu’entretenaient deux écrivains qui marquèrent leur époque et la littérature du xxe siècle. Claude Arnaud compare d’abord l’éducation reçue par les deux écrivains, très littéraire et classique chez Proust, plus variée chez Cocteau, initié à la littérature autant qu’à la musique et à la peinture – une formation annonciatrice de l’artiste touche-à-tout qu’il deviendra. Nés tous deux au sein de familles aisées, ils fréquentent très tôt les salons où se presse la bonne société parisienne. Cocteau ne se souvient pas du lieu de sa rencontre avec Proust. Celui-ci a près du double de son âge et son œuvre en devenir est encore largement méconnue. Quant à Cocteau, à l’heure où il croise son aîné, il a déjà publié des recueils de poèmes remarqués. La relation de Cocteau et Proust a de multiples facettes. Elle fut en premier lieu amoureuse. Proust est fasciné par ce cadet si doué et qui réussit dans de multiples domaines. Elle devint ensuite sociale, ou mondaine, afin de forger la réputation des deux écrivains ; puis littéraire, lorsque Cocteau négociera la publication du premier tome de La Recherche chez Fasquelle et fera partie des cinq amis sur la bienveillance critique desquels Proust pourra compter. Mais cette liaison est loin d’être un long fleuve tranquille… Au cours des années suivantes, Proust fera cavalier seul en publiant chez Gallimard son deuxième roman et la suite de La Recherche. Il ne pourra, ou ne voudra pas, imposer Cocteau à la Nrf. Son œuvre achèvera de prendre l’ampleur et l’importance qu’on lui connaît aujourd’hui… tout en faisant de l’ombre à Cocteau qui, malgré ses nombreuses réussites dans les domaines les plus variés, restera toujours le cadet de Proust.

Lu et conseillé par :

  • Librairie Livres et vous à Ruffec Pauline FOUILLET
  • Établissement scolaire IUT François Rabelais à Tours Laurence BEHOCARAY
  • Librairie Violette and co à Paris Catherine FLORIAN
  • Librairie L'Écume des pages à Paris Guillaume LE DOUARIN