Un caprice du néant

Par JÉRÉMIE BANEL, Librairie Lamartine, Paris

Pour le commun des mortels, l’univers et son histoire est une source inépuisable de mystères. Aux nombreux ouvrages de vulgarisation qui s’offrent au lecteur, le livre de Stefan Klein rajoute une dimension essentielle qui en fait un ouvrage original. Il ajoute à la démarche scientifique, précise et claire, une dimension poétique qui est à la fois un plaidoyer pour la beauté formelle des sciences, là où le profane ne voit que des équations incompréhensibles, mais surtout une façon plus sensible d’aborder ces questions que nous ne pouvons qu’effleurer par la connaissance pure, chaque avancée du raisonnement créant une infinité vertigineuse de nouvelles interrogations. Et c’est ainsi que, via l’histoire des sciences, des anecdotes plus personnelles ou encore le jeu d’échecs, le lecteur se familiarise un peu plus avec ce Caprice du néant. À défaut de comprendre la singularité gravitationnelle ou la mécanique quantique, chacun aura fait un beau voyage dans le temps et l’espace.

Lu et conseillé par :

  • Librairie La Madeleine à Lyon Juliet ROMEO