Entretien avec DOMINIQUE SIGAUD

Paroles de bourreau

À la fin des années 1960, le commandant du camp d’extermination de Treblinka est arrêté en Argentine où il se cache depuis vingt-cinq ans. Ramené en Allemagne pour y être jugé, il accorde une série d’entretiens à une journaliste. Ces confidences, parmi les seules laissées par les bourreaux, servent à Dominique Sigaud de terrain d’exploration à partir duquel interroger le mal.


Par ROSA AOUDIA-TANDJAOUI, Librairie des Orgues, Paris

Connexion requise