La crise ? Mais quelle crise ?

Certes, on en parle de la crise. On en parle et reparle et reparle encore. Mais en sait-on davantage par ce flot ininterrompu de paroles ? Rien n’est moins sûr. Et pourtant, il y a des choses à en dire, des vérités à en tirer. Encore faut-il poser les bonnes questions. C’est tout le travail des philosophes.

Par VALÉRIE WOSINSKI, Pigiste ,

Connexion requise