Métro, boulot, tombeau ?

Le travail a pris une telle place dans nos sociétés que l’un des maux suprêmes consiste à perdre son travail et à n’être plus défini que par cette perte : chômeur. Pour autant, le travail lui-même est la source et le lieu de bien des souffrances et nombre de ses observateurs appellent à le repenser radicalement.

Par VALÉRIE WOSINSKI, Pigiste ,

Connexion requise