Entretien avec TUNA KIREMITÇI

Souvenirs du Bosphore

Pelin, 20 ans, étudiante turque, et Rosella, 80 ans, juive allemande. Deux générations, deux origines différentes. Un lien les unit : la langue turque. Les Averses d’automne, premier roman traduit en français de l’écrivain Tuna Kiremitçi, est le récit fort et émouvant de cette rencontre, de ces deux vies qui se racontent.

Par AURÉLIE JANSSENS, Librairie Page et Plume, Limoges

Connexion requise