Actualités

C’est le week-end !
Lisez !

C’est le week-end ! Un peu de soleil, quelques bons livres… Vous êtes prêts ?

Plongez dans le premier roman d’Olivia Ruiz, La Commode aux tiroirs de couleurs (JC Lattès). « Il y a finalement peu de différence entre écrire un roman et composer une chanson : il faut trouver une histoire à raconter, les mots, une mélodie, un air qui capte l'attention et qui reste. Il aurait fallu tout un album pour raconter la vie de Rita. Sous la plume d'Olivia Ruiz, ces morceaux deviennent dix tiroirs à ouvrir, l'album d'une vie. »

Régalez-vous avec Un mariage en 10 actes de Nick Hornby (Stock). « Tom et Louise, mariés depuis des années, décident de suivre une thérapie de couple pour sauver leur union. Mais que s’est-il passé ? Eux qui se croyaient un couple stable, à la vie de famille paisible et épanouie, s’aperçoivent qu’il n’en est rien. En dix actes, Nick Hornby nous régale par son humour et la vivacité de son style. Jubilatoire ! »

Laissez Gabriel García Márquez vous raconter la vie de Ramon Hoyos, grand champion de cyclisme, dans Le Triple champion dévoile ses secrets (Marabout). « La personne de Ramon Hoyos est ici un peu plus que le simple champion colombien historique : il devient un modèle inter-générationnel d’espoir pour tous les rêves d’enfant. Le talent de García Márquez comme journaliste rend la lecture fluide et passionnante, comme toujours. »

On picore Ça m’apprendra à dire des conneries de Boris Vian (qui aurait eu 100 ans en 2020) dans « La petite collection » de Mille et une nuits, « un chouette petit livre, bourré de citations, d’extraits de chansons, de jeux de mots, parfaite introduction pour découvrir l’œuvre et l’auteur qui aura le (bon) mot de la fin ! ‘’Tout ce que je viens de vous dire, peut-être que ça n’apporte pas grand-chose, mais remarquez bien que ça ne retire rien non plus.‘’


Ce week-end, en littérature jeunesse, on active le mode estival ! Au programme : déambulation entre les étals du marché, papilles réjouies et belles rencontres…

« Ça ne vous dit rien cette sensation qui, tous les jours aux environs de midi, vient vous chatouiller, vous rend parfois grognon, vous fait des gargouillis au creux du ventre ? Olive, elle, la connaît par cœur. Chaque jour, à midi moins cinq tapantes, elle a FAIM. Alors c’est parti, elle fonce au marché et nous embarque à ses côtés ! » dans l’album gourmand et coloré Olive au marché (Amélie Fontaine, Actes Sud Junior).

D’Olive à Violette, on fait un petit bond dans le passé dans le roman Un été en liberté (Mélanie Edwards, Bayard Jeunesse). « Juillet 1989. Violette, 14 ans, vit un début de vacances chaotique à cause de ses parents qui se disputent. Sa mère aimerait envoyer ses quatre enfants en Ardèche, dans son village natal. C’est le temps des responsabilités à partager, mais aussi le moment des rencontres sur les bords du Lez. Violette tombe amoureuse de Bosco, jeune garçon de son âge, comme elle passionné de lecture… »

Bon week-end et bonnes lectures !