Oublier nos promesses

Une course poursuite dans Paris qui nous amène sans nous en rendre compte à la dernière page d’un bon polar, mené par deux hommes aux méthodes très différentes.

Par NATHALIE COUPÉ, Librairie La Petite Marchande d’histoires, Uzerche

Comme tout bon polar, le roman démarre par la découverte du corps d’Emma Loury, sauvagement assassinée dans son appartement. Le commissaire Amaury Marsac mène l’enquête et nous apporte au compte-gouttes des hypothèses, des révélations sur le passé de cette jeune femme. Emma était une journaliste indépendante et engagée sur les sujets sensibles et dangereux de la traite des êtres humains et en particulier des femmes. Le principal suspect est Jérôme Pieaud, le compagnon de la victime. Jérôme est un brillant militaire qui rentre traumatisé et déboussolé d’Afghanistan. Mais ce dernier fuit quand le commissaire tente de l’appréhender. En parallèle, les deux hommes vont mener une chasse à l’homme avec chacun leurs méthodes, plus ou moins légales dans les ruelles parisiennes. Après Ce qui se dit la nuit (disponible au Livre de Poche), Oublier nos promesses marque le retour du commissaire Marsac dans une deuxième enquête. Dans une ambiance sombre, qui se passe essentiellement la nuit, Elsa Roch nous dévoile la violence parisienne, les dessous de la prostitution et de la mafia. Écrit sous forme d’un journal de bord, ce roman est entrecoupé de très courts chapitres qui semblent vouloir mettre le lecteur sur la piste du tueur. Mais est-ce la bonne piste ?

Lu et conseillé par :

  • Librairie La Petite Marchande d’histoires à Uzerche Nathalie COUPÉ
  • Librairie Le Carré des Mots à Toulon Christine LECHAPT