La femme est une dandy comme les autres

Il est ici question de « dandysme féminin », expression que l’on pourrait croire de prime abord antinomique mais qui trouve ses lettres de noblesse au fil des pages de ce livre inclassable.

Par MAGALI CHIAPPONE, Librairie du Rond Point / Actes Sud, Paris

Ce livre est un endroit où l’on (re)découvre l’existence de femmes tout à fait sémillantes, ces « lady dandy » qui seraient empreintes d’« élégance formelle », d’« esprit », d’« anticonformisme » et d’un « Je-ne-sais-quoi ». La force d’Alister, c’est qu’il nous donne l’envie de les connaître de plus près : on y côtoie Natalie Clifford Barney, Sarah Bernhardt, Luisa Casati, Louise Brooks, Marlene Dietrich, Colette, etc. C’est subrepticement mais avec malice qu’il sonde les écrits, les témoignages, les musiques, les films de ou autour de ces belles insolentes. Cet écrit est aussi un endroit où l’on se délecte de mots désuets qui sonnent comme des poèmes surtout lorsque l’auteur inventorie la garde-robe de ces dames. Cet écrit n’est ni fiction, ni essai, il est comme son objet : singulier et atypique, agrémenté de citations au gré des lectures de l’auteur et de reproductions de photographies d’époque. Alister agit en enquêteur et nous retrace les prémices du dandysme féminin – dès le xviie siècle selon lui – jusqu’à aujourd’hui en laissant le soin au lecteur de se demander si oui ou non les femmes dandys existent encore. La question est posée !

Lu et conseillé par :

  • Librairie Doucet à Le Mans Linda POMMEREUL