Actualités

C’est le week-end !
Page arrive chez votre libraire !

Le numéro de la rentrée arrive ce week-end chez votre libraire !
Profitez de ce week-end d’été pour le découvrir et choisir déjà quelques titres de la rentrée littéraire !

Parmi les titres de la rentrée qui sont arrivés sur les tables des libraires cette semaine, voici quelques premiers romans pour commencer.

Olivier El Khoury dans Surface de réparation (dans la collection « Notabilia » de Noir sur Blanc) « choisit comme décor la Belgique, plus précisément Bruges, ses incontournables gaufres et surtout son équipe de foot (…) Avec un humour noir dont il ne se défait jamais, une lucidité désarmante et une écriture incarnée, il fait une entrée fracassante en littérature. »

Mon gamin de Pascal Voisine (Calmann-Lévy) nous ramène à l’été 1977. « Cet été-là, la vie du gamin a changé irrémédiablement. Pourquoi ? Comment ? C'est tout le sel de cette fiction aux narrations habilement entrelacées qui oscille entre farce potache, émouvant roman d'apprentissage et efficace roman noir. »

Un premier roman encore mais en littérature étrangère cette fois, Le Sympathisant de Viet Thanh Nguyen (Belfond) qui a reçu le prix Pulitzer et le prix Edgar. « Une prouesse littéraire qui se joue des codes du roman d'espionnage pour questionner l'Histoire américaine et vietnamienne et sonder l'âme humaine. »
Prix Goncourt en 2015, Boussole de Mathias Énard sort en poche (Babel). « Jouant d’une étincelante érudition, Mathias Énard ose rêver « d’un monde où on réciterait Khayyâm à Lisbonne et Pessoa à Téhéran». Un texte majeur et inspiré. »
« 27 décembre 1974 : la catastrophe de Liévin. 42 victimes, 42 mineurs emportés dans un drame qui n'était pas dû à la fatalité. Le Jour d'avant de Sorj Chalandon (Grasset) est le roman d'une possible vérité, d'une colère non atténuée, inassouvie, le roman de la déchirure. »
On termine avec un autre roman attendu, celui d’Alice Zeniter, L’Art de perdre (Flammarion). « Des montagnes sauvages et reculées de Kabylie en 1930 au Paris de nos jours, Alice Zeniter offre au lecteur une exceptionnelle fresque familiale chahutée par l’Histoire. »

Bonnes lectures !